:: InfoLy ::

janvier 31, 2005

Revues électroniques

La revue des revues propose un dossier fort sympathique sur les revues électroniques. En partant du principe que la revue électronique possède ses propres caractéristiques, le dossier englobe divers sites qui ne sont pas des mises en ligne de périodiques papiers mais des supports de publication originaux et souvent militants.
On peut regretter le passage rapide sur des creatives commons pas encore adaptées en français au moment de la rédaction de l'article ou le peu de place laissé aux technologies, mais les sujets abordés sont tous primordiaux : modèle économique, partage du savoir, droit, nouveau modèle de fontionnement...
Je ne connaissais pas cette revue mais je m'en suis senti tout de suite proche. La sélection de sites est très interessante (c'est toujours agréable de voir ses habitudes partagées ;), une typologie des sites est même proposée pour réveiller l'âme du doc qui sommeille en soi... Cerise sur la revue, l'article qui suit le dossier parle des revues de jazz ! Tout pour plaire.

janvier 27, 2005

Sida grande cause nationale 2005

Petite pause pour vous signaler le lancement de la campagne Sida grande cause nationale. La conférence de presse qui a eu lieu hier poursuit une logique entamée avec la proposition lancée par ELCS de choisir le sida comme grande cause nationale l'été dernier.

Le 6 décembre 2004, la plupart des grandes associations de prévention (la structure où je travaille appartient à l’une d’elles) et les représentants de la recherche se réunissaient pour créer une association dont la première émanation est le site internet http://www.sida2005.net/ (vous y trouverez les partenaires et les statuts de l’association).

Il y aurait beaucoup à dire sur les querelles entre associations, sur la guerre des ego instaurée quasiment comme système de fonctionnement dans le monde associatif, sur les manières et compromis nécessaires pour arriver ne serait-ce qu’à la création de Sida Grande Cause Nationale 2005 mais le sujet est trop grave et vous devez bien connaître cette scène magnifique qu’est l’espace des assos 1901 ;)

A quoi sert une grande cause ? Avouons le il n’y a pas d’engagement de résultats pour le gouvernement et les propos de Chirac à Davos résonnent comme un cruel écho de la politique en place : des promesses, toujours des promesses. Du coup, à part une exposition médiatique peut-être en hausse (quoique c’est mal parti : combien était-ils hier, les journalistes, à la conférence de presse de lancement ? dix au maximum…) tout dépendra de ce qu’on en fera.
Le plan d'action annoncé hier suit deux pistes :
Un premier axe de communication et de réflexion avec des actions de lobbying pour répondre à 6 missions prioritaires :

  • Solidarité Nord/Sud : aligner la contribution financière de la France sur celle de la Grande-Bretagne soit 700 millions d’euros pour les pays du sud et mobiliser les partenaires européens par la convocation d’un Conseil européen sur le sida ;
  • Lutte contre les discriminations à l’encontre des personnes touchées : interdiction de toutes formes de discrimination dans l’accès aux assurances et aux prêts ;
  • Prévention des contaminations : Intégrer des modules relatifs à la vie affective et sexuelle au « socle commun de connaissances » de la réforme Fillon ;
  • Lutte contre le sida dans les départements français d’Amérique : Mise en place d’un « plan Marshall » de lutte contre le VIH / Sida dans ces départements ;
  • Accès aux soins pour tous les étrangers vivant en France : accès à tous, sur critère résidentielle, à la CMU ;
  • Développement de la recherche : soin particulier aux spécificités des femmes (contraception et ARV, ostéoporose).
Une seconde partie sera consacrée à des actions mensuelles sous la responsabilité des membres du collectif (voir le site pour plus de détails).Un moyen de satisfaire tout le monde par une exposition partagée mais dont j’ai du mal à saisir l'efficacité.

Pour finir comment ne pas rappeler que le sida c’est le autant de victimes que le Tsunami toutes les 3 semaines. Une infection toutes les 6 secondes dans le monde. La mortalité a baissé en France grâce aux ARV mais le relâchement des attitudes de prévention s’est déjà fortement fait sentir cette année (plus 6000 cas en France et, pour la première fois, la moitié sont des femmes) et la situation dans les pays de sud est pire que jamais.

les documents qui font référence ont déjà été cité ici.

Ce billet s’écarte de la ligne initiale mais le blog me permet de noter les promesses en débuts d’année. Quand l’actualité m’en soufflera l’idée, je reparlerai de cette année spéciale pour tous les acteurs de la prévention et de la recherche. Nous ferons les comptes en fin d’année en espérant que le gouvernement s’engage à plus que des beaux discours et que les associations, pressées qu’elles sont par des subventions de plus en plus minces, arrivent à travailler ensemble dans la même direction.

janvier 25, 2005

RSS et droits d'auteur

Un intéressant débat s'est ouvert sur certains blogs anglophones suite à la décision de Martin Schwimmer (trademark blog (en)) de demander à blogline de retirer la publication de son flux (le contenu de trademark est sous creative common). Martin considère que l'utilisation de son flux est à visée commerciale et ne tolère pas le changement de mise en page. De plus il assume l'aspect promotionnel de son blog, et évoque même la concurrence :

I create content in part to promote my law firm, which I cannot do effectively if my contact info is removed. I do not participate in targeted advertising programs because the majority of advertisers that target the keyword 'trademark' are competitors. I cannot prevent such advertising when my page is reproduced and 'framed' by a third party.

Du coup certains, comme Brendon Wilson (en), décortique les licences CC quand d'autres trouvent l'idée ridicule (tel Russel Beattie (en)). Mais la question se pose... Qu'en est il en France, qu'en pense nos spécialistes du droit ?


janvier 24, 2005

Merci ECM

A l'approche du MIDEM la presse ne parle que de ça. Le P2P, peer-to-peer, s'affiche partout. Vendredi le nouvelobs.com recevait l'adami qui déploie une position légaliste mais en défendant la copie privée et en refusant les procès. Une étude de l'IFPI publié sur VNU montre le progrès des plate-forme légales (tout relatif le progrès quand même vu la taille du catalogue proposé...) tandis que ratatium promeut la dernière appli dédié au P2P (eXeem). Bref on cause.
Pour ma part (qui ne télécharge pas surtout parce que je n'arrive déjà pas à écouter tous les disques de mes amis) je cherchais un point de vue axé contenu. En effet il me parait peu probable que le téléchargement illégal soit la cause de la chute des ventes. Autour de moi, les gros téléchargeurs sont ceux qui achètent le plus de disques... Et puis vint Manfred Eicher, un des piliers d'ECM, label magique où cohabitent Keith Jarret, Jan Garbarek, Dave Holland et tant d'autres, et ses mots pleins de bon sens :

Cette crise n'est pas une crise du support mais du contenu, du programme.

La crise du disque traduit un manque de confiance général : plus personne ne veut prendre le moindre risque. Pire, plus personne n'a d'idées
L'interview est est en ligne sur le site de Libération, et ECM c'est par , au cas où vous voudriez acheter des disques ;)

janvier 20, 2005

De l'interaction entre blogger et les nouveaux outils google

Google vient de lancer la nouvelle version de Picasa qui s'associe particulièrement bien à Hello. Le point commun entre les deux outils est l'étroite association de ces applis avec le service blog de google, c'est à dire blogger, hébergeur de ces modestes pages.
Picasa 2 est un petit soft de gestion d'images numériques. Il permet désormais de légères retouches sur les photos (yeux rouges, filtres...) ou la création d'albums. Le plus étant que les heureux possesseurs d'un compte Gmail peuvent à partir de Picasa 2 (et grâce à hello - voir ci-dessous), envoyer leurs oeuvres sur leur blog.
Hello, donc, est un soft de partage de photos qui trouve son intérêt dans son interaction avec blogger (je me répète là, non ? tout ça m'apprendra à écrire mes billets au petit matin). Un assistant (qui, par exemple, retaille tout seul les images), BloggerBot, est là pour faire le lien entre son compte mail, ses photos et blogger.
Les discussions sont nombreuses autour de la galaxie Google (voir BiblioAcid), toujours est-il que la société est particulièrement vivante et offre des solutions souvent adaptées aux besoins de l'utilisateur. Maintenant je vais creuser un peu tout ça et voir plus concrètement ce que proposent ces nouveaux jouets.

janvier 19, 2005

XP réduit

La justice européenne avait demandé à Microsoft de revoir sa copie en retirant Windows Media Player de son système d'exploitation (petit rappel signé VNU ici). C'est chose faite avec la nouvelle version "Windows XP (home ou pro selon vos moyens) Reduced Media Edition". C'est le blog de SVM qui m'a soufflé l'info...
Le tout devrait arriver en ce début d'année mais au niveau du prix pas de différence. En plus de retirer WMP, ils ont enlevé un total de 186 fichiers (vous pouvez consulter la liste sur le site de MS. Que de transparence d'un coup !)
C'est donc le moment d'essayer de nouveaux softs. Il y a bien Winamp (qui, malgré ce qu'on m'a dit, ne me semble pas du tout abandonné par Nullsoft), que vous devez connaitre sinon utiliser. Cependant je ne saurais que trop vous conseiller Zinf qui est léger et efficace. A vous de voir ;)

janvier 18, 2005

Adblock

Je sais qu'il faudrait que j'arrête de parler de Firefox... Certains de mes collègues pensent que je suis financé par la fondation Mozilla (ce qui est faux, Arno, disons le tout net). Mais que faire lorsque vous installez et essayez Adblock sinon hurler à la ronde "Allez y ! Allez y !".
Adblock c'est l'Extension ultime pour tous les publiphobes. Cette application va même plus loin puisqu'elle permet de filtrer et bloquer absolument tout le contenu de pages web.
Marche à suivre :
installez adblock.
Cliquez droit sur ce qui vous gêne,
cliquez sur "Adblock Image".
C'est tout :D
Pour être plus précis, Adblock propose l'utilisation des Expressions Rationnelles (RegExp). Mais là, Stratosphère est plus complet que je ne le serai jamais.

janvier 14, 2005

Faire court, montrer petit

Bon soyons concis, je suis vraiment pressé de tous les côtés en ce moment. La bonne nouvelle, mais vous vous en fichez surement, c'est que sur simple demande le thésau de la BDSP est disponible pour PMB. La mauvaise c'est que c'est le genre d'informations à repousser le week end un peu plus loin.
Du coup je fais court et pour rester dans le concept je montre petit : un DD externe compatible USB2 de 125 mm pour 130g. Le tout de 20 à 80 GB. Qui a dit Noël, c'était le mois dernier ? Non vraiment, c'est pas le moment de faire de l'esprit. Si quelqu'un connait plus petit je suis preneur.
Bon week end à vous, je retourne triturer PMB...

janvier 13, 2005

OPAC à la yahoo!

Il m'a semblé intéressant, après avoir parlé de MoCCAM, d'insister sur l'OPAC à la yahoo! développé par plusieurs figures de la scène bibliothéco-informatique française (les conjurés ;).
Le principe de cet OPAC est d'appliquer à nos logiciels l'ergonomie habituelle des portails les plus connus :

  • Recherche via les classes Dewey (modifiable) ;
  • Recherche Full-Text à partir d'un seul formulaire ;
  • Affichage des classes Dewey contenant le mot recherché.
Les résultats de la recherche s'affichent sur une seule page (fini le "précedent" répandu sur nombre d'OPAC) où figurent notices abrégées et complètes (que l'on fait apparaître en cliquant sur le titre).
Pour plus d'informations, voici une liste de sites abordant ce projet :

janvier 12, 2005

Droit et base de données

Un message de Michèle Battisti, lu sur la liste de diffusion de l'ADBS, aborde le droit d'interdire l'extraction d'une base de données.

Le droit des bases de données accorde un droit spécifique (indépendant des droits d'auteur et des autres droits appliqués aux contenus et à la base de données elle-même) au producteur d'une base de données qui a investi de manière substantielle pour créer celle-ci. Ce droit ne lui permet pas, en revanche, d'interdire l'extraction d'une partie non quantitativement ou qualitativement substantielle de la base ou l'utilisation de manière répétée de parties non substantielles, si ces opérations ne représentent pas des conditions anormales d'utilisation de la base.

La cour de Versailles qui a rendu cet avis précise aussi que pour interdire l'extraction (ou la réutilisation) du contenu d'une base de données, le producteur doit afficher clairement les limites qu'il souhaite poser. Sans ça, quiconque extrait et/ou utilise le contenu d'une base est dans son droit. La cour de cassation examinera prochainement ce rendu de justice.
Le compte rendu de la cour d'appel de Versailles est disponible sur le site legalis.net.
Sur Medcost un article (attention la mise à jour de l'article date d'octobre 2000) fait le tour du droit des bases de données.
N'hésitez pas non plus à visiter le site servicedoc et son blog, de vraies mines d'info ;)

janvier 11, 2005

Culture + et le P2P, et bill aussi

Culture +, l'émission d'Arnaud Laporte sur France Culture, a consacré hier son débat au P2P. Au rang des invités on trouve Florent Latrive, certains representants industriels et un seul musicien (censé représenter les "pour le telechargement").
Dans un autre domaine, on ne peut passer sous silence la récente diatribe de Bill Gates (cf, par exemple, ratatium) pour lequel les ardents défenseurs du libre sont "quelques nouvelles sortes de communistes des jours modernes qui veulent se débarasser pour divers prétextes des incitations faites aux musiciens, aux réalisateurs de films et aux créateurs de logiciels". On aura tout entendu.
Peut-être a-t-il peur que Le monde change de base ; que nous, qui ne sommes rien, devenons tout ; en somme, comme dit la chanson, que l'appel soit : Producteurs, sauvons-nous nous-mêmes, Décrétons le salut commun !
Certains parlent déjà de "commonistes" (en référence aux creative commons ;) ) et boing boing (voir ici ou ) s'amuse déjà à recenser les parodies dont celle-ci :

janvier 10, 2005

MoCCAM et Greenstone

MoCCAM (notez le site sous xoops, CMS génial ;) ), traduire Mon Catalogue Collectif à Moi, s’adresse en particulier aux réseaux de bibliothèques. En effet, son originalité réside dans sa cible : BDP ou communautés de communes. Intégralement axé web, et basé sur les normes UNIMARC / Z39.5 – ce qui permet de récupérer les notices BNF -, ce SIGB joue la carte réseau. Un système avancé de filtres lui permet également d’homogénéiser sa base. A noter également un OPAC original que Quentin Chevillon, développeur originel, nomme « à la Yahoo! ». Là encore le support payant est présent et assuré par AFI.

Greenstone, lui, s’adresse plus particulièrement aux fondus de technologies libres. Comme Koha, ses fondations se trouvent en Nouvelle-Zelande. La collaboration de l’UNESCO montre l’ampleur du projet. Voici ce qu’annonce la présentation du SIGB :

Le but du logiciel est de doter les utilisateurs, en particulier dans les universités, les bibliothèques, et autres institutions publiques, des capaités à construire leurs propres bibliothèques numériques. Les bibliothèques numériques sont en train de bouleverser complètement la manière de disséminer et d'acquérir l'information au sein des communautés et institutions partenaires de l'UNESCO dans les domaines de l'éducation, de la science et de la culture à travers le monde, en particulier dans les pays en développement. Nous espèrons que ce logiciel va encourager le déploiement effectif de bibliothèques dnumériques pour le partage d'information et leur mise en disposition dans le domaine public.

On voit combien l’aspect électronique prédomine.Enfin un aure aspect original de Greenstone consiste en la possibilité de graver ses collections sur CD-Rom… Le support est assuré par DL Consulting.

janvier 07, 2005

Logiciels libres en bibliothèques : tour d’horizon

Chose promise, chose due, faisons le tour des logiciels libres en bibliothèques. Au moins des plus répandus.
On peut remarquer quatre SIGB (Système Intégré de Gestion de Bibliothèque) se distinguant par leur diffusion et leurs possibilités sur la place libre. Deux sont très connus des bibliothèques – je parle de Koha et de PMB -, tandis que MoCCAM s’adresse particulièrement aux têtes de réseaux documentaires et Greenstone aux collections numériques.
Je pense que le message d’hier consacré à Koha se suffit à lui-même pour présenter l’outil.
PMB est une autre confirmation du potentiel libre en bibliothèque. On retrouve les normes fréquemment utilisées en bibliothèques (Unimarc, permet l’import de notices venant de BDP…), et toutes les fonctionnallités classiques (OPAC, Stats, Périodiques, Prêt....).
Le format XML est d’ores et déjà intégré dans PMB…
Pour avoir avec un ami installé les deux logiciels, on peut dire que PMB s’installe plus facilement que Koha (avant la 2.2.0) mais que la puissance de ce dernier (qui vient de Nouvelle-Zélande, un atout quand on sait combien la taille de la communauté active est importante dans le monde libre) laisse pantois.
Honnêtement je ne saurais dire pourquoi ma préférence va à Koha pour le moment, peut-être tout bêtement parce que c’est celui que je connais depuis le plus longtemps. Quoiqu’il arrive il faut tester les deux avant de faire son choix. Les références de chacun des outils sont impressionantes (CNL ou Prefecture du Rhône pour PMB et Bibliothèque IRCOM à la Sorbonne ou Ecole des Mines à Paris pour Koha).
Pour ceux que payer rassure, le support payant de PMB est très visible (on remarque même un glissement vers une société de service : PMB étant décliné alors sous le sigle « Pour Ma Bibliothèque ») alors que rien qu’en Europe trois sociétés de support supervisent Koha.
Nous reviendrons plus tard MoCCAM et Greenstone.
Enfin, pour être un peu plus complet d’autres logiciels (mais alors que je ne connais pas du tout) sont à destinataion des bibliothèques :

  • Aventi, qui a lancé sa version 1.0 bêta 4 :D le 2 janvier 2005 et qui est strictement anglophone ;
  • Emilda, un projet finnois de SIGB ;
  • OpenBiblio, tout aussi anglophone ;
  • et Tellico (anciennement Bookcase).

janvier 06, 2005

Koha 2.2.0

Par manque de temps, je vous transmet le message annonçant le lancement de Koha 2.2.0. J'essaierai de parler des sgbd libres prochainement. Je profite juste de cette note pour saluer le travail de Paul Poulain et de son équipe, pour koha bien sûr mais aussi pour sa présence pertinente dans le champ bibliothéconomique.
Le message :

Bonjour à tous,

Aujourd'hui est une journée importante pour 2 raisons :
* le projet de SIGB sous licence libre Koha a 5 ans, ce qui en fait le
1er SIGB sous cette licence.
* La version 2.2.0 est diffusée publiquement.

Koha 2.2, c'est plus de 247 000 lignes de code, écrite par plus de 30
développeurs différents (hors traducteurs !).

Avec la version 2.2.0, Koha est maintenant un produit mature et complet,
avec de nombreuses fonctionnalités. Il est utilisé dans plus de 50
bibliothèques de tous types (publiques, scolaires, recherche,
religieuses), de toute taille (entre 1 et 8 annexes, de 1000 à 300 000
documents)

Koha dispose bien évidemment toujours des fonctionnalités qui existaient
précédemment ( modules acquisition, catalogage, circulation, lecteurs,
OPAC, support MARC complet), avec de nombreuses nouveautés majeures.

En voici une version résumée pour les lecteurs pressés :
* Support des autorités au format MARC
* Module de bulletinage (gestion des périodique et des abonnements /
bulletins)
* Suggestions d'achat dans l'OPAC
* Etagères virtuelles dans les deux interfaces (pro et OPAC)
* Paniers virtuels dans l'OPAC
* Amélioration importante des règles de circulation.

La description complète des nouveautés prend nettement plus de place :


Vous pourrez trouver les informations pour l'installation sur
sourceforge et bien sûr télécharger le logiciel :
http://sourceforge.net/project/showfiles.php?group_id=16466&package_id=136105&release_id=294626

========
AVERTISSEMENT
========
* L'interface bibliothécaire est testée seulement avec mozilla/firefox.
Elle devrait fonctionner (partiellement) avec IE. L'OPAC fonctionne avec
n'importe quel navigateur normalement.
* Toute installation de version 2.1.x (instable) doit être supprimée
avant d'installer la 2.2.0RC1. Il n'y a PAS de mise à jour possible
depuis les versions instable.

=============
NOUVEAUTES
=============
General :
*********
* (presque) complète réécriture de l'interface : Koha utilise maintenant
les CSS et est plus simple à utiliser. Mais les utilisateurs de la
version 2.0.0 ne seront pas perdus, l'organisation générale du produit
est inchangée.
* Aide en Ligne : une aide en ligne est disponible partout dans
l'interface bibliothécaire. Elle est complète dans la partie des
paramètres et pour les nouvelles fonctionnalités. Elle sera complétée
progressivement pour le reste du produit.
* Meilleur support LDAP : Koha 2.2 peut être "connecté" à un serveur
LDAP et récupérer là toutes les informations lecteurs (y compris la
catégorie si cette information existe dans votre annuaire). Néanmoins,
pour éviter des difficultés aux bibliothèques n'ayant pas d'annuaire
LDAP, les fonctionnalités LDAP ont été déplacées dans
modules/C4/Auth_with_ldap.pm. Le module Auth.pm ne l'utilise pas. Si
vous voules du LDAP, perldoc Auth_with_ldap.pm vous indiquera comment
faire pour adapter Koha aux spécificités de votre annuaire.
* Auto_installer : si vous installez Koha avec ./install.pl -i
/chemin/vers/fichier_install, Koha sera installé sans question ou
presque. Très utile pour les testeurs !
* un désinstalleur : lancer misc/uninstall.pl, fournissez le mot de
passe root de mySQL, et c'est tout : Koha est désinstallé, tout est
supprimé, vous pouvez le réinstaller !
* compatibilité mod_perl : Koha fonctionne maintenant avec mod_perl, ce
qui améliore bien les performances.
* Langages : dans cette version seul le Francais et l'Anglais sont tout
à fait à jour. Le chinois et l'espagnol sont fournis mais pas tout à
fait terminé. L'allemand, le polonais, l'arabe, l'hébreu et plusieurs
autres langues sont en cours de réalisation et devraient apparaître dans
un futur 2.2.x

Acquisition :
*************
* suggestion : un lecteur peut suggérer un achat dans l'OPAC. Ensuite,
le bibliothécaire peut accepter ou refuser la suggestion, et gérer l'achat.
* Possibilité de cloturer un panier d'achat, qui ne peut plus être
modifié ensuite.
* Trier le bon de commande par éditeur ou par budget/éditeur
* Rechercher dans l'historique des commandes

Cataloguing :
*************
* Multiples grilles de catalogage : vous pouvez définir autant de
"frameworks bibliographiques" que vous le souhaitez. Un framework décrit
comment un document est catalogué (quels champs, sous champs, quelles
contraintes...)
* Autorités UNIMARC : Koha gère les autorités au format MARC. Vous
pouvez définir la structure MARC pour les autorités tout aussi bien que
pour les notices bibliographiques.
* De nouvelles contraintes font leur apparition sur les sous-champs :
- sous champ caché : apparait dans l'éditeur MARC, mais pas à l'OPAC.
- Sous champ URL : le sous-champ peut être cliqué.
- Champ en rapport : une recherche faite sur le sous champ sera
automatiquement étendue à d'autres. Cela permet, sur une recherche
"titre", de chercher aussi dans le sous titre, le titre uniforme,...
* Localisation : la localisation est sur 3 niveaux : l'annexe, la pièce,
la cote.
* La cote est calculée à partir de la classification Dewey, LoC, ou bien
libre (et donc saisie manuellement)
* Détecteur de doublons : cette fonctionnalité puissante aide les
catalogueurs à éviter les doublons en tentant de les détecter lors de la
validation de la notice.
* Vue ISBD : dans l'interface bibliothécaire tout comme dans l'OPAC, les
notices peuvent être affichée en mode standard (par défaut), ou en mode
MARC, ou en mode ISBD. La vue ISBD peut être paramétrée/affinée par les
bibliothécaires. Il y a aussi un nouveau paramètre système pour définir
la vue par défaut dans l'OPAC (normal, MARC ou ISBD)
* des plugins ont été écrits pour tous les champs 1xx : l'ENSMP a
développé tous ces plugins qu permettent une saisie assistée de ces
champs codés.

Périodiques
********************
Koha 2.2 gère les abonnements aux périodiques et le bulletinage. (une
bien courte phrase pour un module aussi important !)

Recherche catalogue
******************
* La recherche dans l'OPAC et dans l'interface bibliothécaire ont été
améliorées.
* Suggestions orthographiques : avant de lancer une recherche,
l'utilisateur peut demander des suggestions orthographiques. Cela montre
d'autres formes orthographiques des mots saisis qui donneraient des
réponses.
* L'utilisateur peut choisir l'ordre de tri des réponses

Lecteurs
*********
Un champ dans la fiche lecteur permet de faire une correspondance avec
celui-ci, et un autre permet d'alerter le personnel chargé du prêt en
cas de besoin.

Circulation :
*************
* Règles de circulation : les règles de circulation peuvent être
définies en fonction de l'annexe, du type de lecteur et du type de
document, et cela pour un nombre de jours de prêt et un nombre de documents
* Règles de circulation "joker" : la bibliothèque peut définir des
règles de circulation pour "n'importe quelle annexe", ou "tout type de
lecteur" ou "tout type de document".
Les deux règles de circulation sont cumulatives : une bibliothèque peut
définir des règles comme : 10 livres, 5 CD, mais 12 documents au total

OPAC :
******
Koha 2.2 propose maintenant :
* paniers de notices : un panier peut être imprimé ou envoyé par mail au
lecteur. L'envoi par mail se fait au format iso2709 pour récupération
dans un logiciel de bibliographie comme Endnote.
* Etagères virtuelles : une étagère virtuelle peut être créée et gérée
par tout lecteur identifié. Une étagère virtuelle peut être publique ou
privé. Voire complètement libre d'accès (y compris pour
ajouter/supprimer...)
* choix de la langue : le lecteur peut changer la langue dans l'OPAC. La
langue par défaut étant choisie par la bibliothèque.
* gestion personnalisée des feuilles de style. Au travers d'un paramètre
système, la bibliothèque peut définir une feuille de style personnelle,
qui sera conservée lors des mises à jour de l'application

Impression de codes barres
******************
Un nouveau module a été ajoute dans Koha : l'impression des
codes-barres. Il nécessite le package Perl PDF::Api2 et peut imprimer
les codes-barres à apposer sur les documents.

Documentation
************
Un nouveau site (www.kohadocs.org) recense toutes les documentation
disponible.
Plusieurs documents en Français devraient y être déposés sous peu.

============
Le futur
============
L'avenir de Koha est discuté sur les listes et sur le wiki (en anglais)
: http://www.saas.nsw.edu.au/koha_wiki/index.php?page=KohaRoadmap2.2.x


--
Paul POULAIN
Consultant indépendant en logiciels libres
responsable francophone et Release Manager de koha 2.2.0
http://www.koha-fr.org
_______________________________________________
Annonces mailing list
Annonces@koha-fr.org
http://www.koha-fr.org/mailman/listinfo/annonces

janvier 05, 2005

Thunderbird va s'améliorer

Il n'y a pas bien longtemps, on nous annonçait l'arrivée de Thunderbird (voir l'article du 8 décembre ici même). Ceux qui l'ont installé se régalent des fonctions anti-spam très efficaces et du lecteur de flux rss intégré (on en parle sur biblio-fr en ce moment, message RE:Firefox). Cependant un problème persistait face aux concurrents, outlook en tête : l'absence de calendrier. Preuve une nouvelle fois de la réactivité de la communauté de développeurs, Mike Shaver annonce le projet Lightning ou comment la somme des qualités de Sunbird et de Thunderbird pourrait permettre à thunderbird de s'installer dans les entreprises. Le nouvel outil devrait être disponible au cours du premier semestre 2005 (voir l'annonce sur essentiel PC). Le Wiki Mozilla vous donnera plus d'informations sur ce drole d'oiseau.

janvier 04, 2005

Blog année

Le trajet matinal vers le travail me permet de lire 20 minutes, une sorte d’aggrégateur dédié aux dépêches AFP et au marché publicitaire ;), et quelle ne fut pas ma surprise de voir en manchette de Une un article consacré aux blogs (certes plus skyblog qu’autres choses) ! Décembre a vu Libé faire sa Une sur le phénomène, Janvier entonne le même refrain.
De plus, comme la télévision aime se regarder elle-même, je me demande si le sujet le plus traité dans les blogs ne serait pas le blog lui-même (voir le débat autour de l’article de Luc Fayard paru dans les Echos entretenu par Loïc Le Meur, Chryde et l’auteur entre autres). Tout ceci est très amusant ;).
Bon à part ça les nouvelles sont nombreuses (il faut voir la tête de son aggregateur après une semaine et demi d’absence pour comprendre le pétrin dans lequel on se met quand on veut suivre plusieurs carnets : l’an dernier j’avais déjà pleins de courriels à rattraper, blogline m’en rajoute une couche !), je vais en retenir trois :

Et c’est reparti !